Archive pour la catégorie ‘Blogue’

Je suis vraiment désolé, papa !!

Je suis vraiment désolé, papa, parce que je pense que c’est la dernière fois que je peux me diriger vers toi. Je suis vraiment désolé. Il est temps que tu saches la vérité. Je vais être bref et clair : la drogue m’a tué, papa. J’ai rencontré mon tueur à 15 ou 16 ans. C’est horrible, tu sais comment c’était ?. Un citoyen élégamment habillé, très élégant et qui s’exprimait très bien, m’a présenté à mon futur tueur : la drogue. J’ai essayé de la rejeter, j’ai vraiment essayé, mais ce monsieur est entré dans ma dignité en me disant que je n’étais pas un homme. Je n’ai pas besoin de dire quoi que ce soit d’autre, j’ai entré dans le monde de la drogue. Il ne faisait rien sans que les drogues soient présentes. Je me sentais plus que les autres, et la drogue, mon ennemie, souriait…

Tu sais, papa ? Quand on commence, il trouve tout ridicule et très drôle. Même Dieu le trouvait ridicule.
Aujourd’hui, dans cet hôpital, je reconnais que Dieu est la chose la plus importante au monde, je sais que sans votre aide je ne serais pas en train d’écrire ce que j’écris.

Papa, tu ne vas pas le croire, mais la vie d’un drogué est terrible, et tous les jeunes doivent le savoir pour ne pas y entrer. Je ne peux plus faire trois pas sans me fatiguer. Les médecins me disent que je vais guérir, mais quand ils sortent de la pièce, ils bougent la tête.

Papa, je n’ai que 19 ans et je sais que je n’ai aucune chance de vivre. C’est trop tard pour moi, mais j’ai une dernière commande pour te faire : Parle à tous les jeunes que tu connais, et montre-leur cette lettre. Dis-leur qu’à chaque porte des écoles et dans chaque salle de classe, à chaque faculté, n’importe où, il y a toujours un homme élégant, qui va montrer à son futur tueur, celui qui détruira leur vie. S’il te plaît, fais ça, papa, avant qu’il ne soit trop tard pour eux aussi. Pardonne-moi de t’avoir fait souffrir aussi avec mes folies.

Au revoir, mon cher papa.

L’auteur de cette lettre est mort quelques jours après l’avoir écrite, par overdose à l’hôpital debanfield en 1997.

 » Dieu ne parle qu’à ceux qui sont prêts à l’écouter. »

Je tiens à souligner l’excellent travail de José. Il a vraiment su m’amener dans des réflexions sur moi-même. Ayant fait plusieurs thérapies, c’est le meilleur thérapeute que j’ai eu. Son approche est humaine et il ne recherche pas la confrontation comme d’autres. Il est juste et précis dans ses demandes et ne fais pas d’excès de zèle. Vous allez tous me manquer, même Martine, malgré nos légères frictions. Merci encore Marie-Claude pour les chances que tu m’as offertes. Mon mode de pensé a vraiment changé pour le mieux. L’essence ciel est une excellente thérapie et je vais la recommander si j’en ai l’occasion.

Merci à tout le staff.

On ne peut chasser la lumière avec les ténèbres, mais une seule allumette peut chasser les ténèbres. Pour être dans les ténèbres, il faut éteindre la lumière.

Je cherche, je cherche,
J’essaie de tout coeur,

Je tombe sans arrêt,
Je parcoure d’autres nations,

Je m’enivre d’illusions,
Puis j’arrive à destination,

C’est en moi, dans mes émotions,
Que j’ai trouvé l’Essence Ciel!

Christian
Alcoolique en rétablissement

Bonjour Marie Claude,
Mini note: je ne pourrais jamais autant vous remercier, toi et toute ton équipe pour les services que vous m’avez donnés. J’en suis fort reconnaissant et je valorise toutes les interactions, apprentissages fait. Vous êtes tous très aimés 🙂
A bientôt ma chère,
Patrick

À mon humble avis, je me sens heureux du travail accompli dans ce pavillon de traitement de ma toxicomanie. Grand merci à cette équipe humaine, responsable, dédiée et aimée.

Bill